La chambre régionale des comptes épingle Didier Robert  

Réunion : Tampon

La chambre régionale des comptes épingle Didier Robert

Un rapport de la Chambre régionale des comptes sur la gestion du Tampon entre 2005 et 2010 critique la gestion de Didier Robert.

La commune du Tampon est en déficit tous les médias locaux s’en font l’écho et bien que le pire reste à venir entre une majorité qui se déchire aux dépends des administrés et des prévisions des hausses des impôts locaux, la Chambre régionale des comptes donne a voir au travers d’un rapport les raison des difficultés de la commune.

De 2005 à 2010 alors même que Didier Robert tenait les rênes de la commune celui-ci a procédé selon le rapport à une politique d’embauche très coûteuse et la masse salariale des personnels titulaires a carrément triplé pour passer de 3,2 millions d’euros en 2005 à 10,9 millions d’euros en 2010. Le rapport fait apparaître que le salaire du personnel communal toute catégorie comprise est passé de 22,3 millions d’euros en 2005 à 33,5 millions en 2010.

Par ailleurs le rapport montre que la commune durant cette période a procédé à des investissements supérieurs aux moyens de la commune et la Chambre s’étonne de l’encours à la dette qui a plus que doublé durant cette période où Didier Robert était maire du Tampon.
Cette dette passe de 39 millions d’euros en 2005 à 80 millions d’euros en 2010

Autres faits montrés du doigt, la commune à partir de 2005 a eu recours à des prêts risqués. La Chambre note un prêt de 7,7 millions d’euros à taux variable en fonction de l’inflation qui a coûté très cher à la commune du Tampon. En effet, plutôt que de payer 2,80 % la commune a dû s’acquitter de sa dette avec un taux de 3,70 % en 2008, 3,87 % en 2009 et surtout un taux de 6,15 % en 2010.

Quand au budget « fête et cérémonie » la Chambre des comptes constate que celui-ci a quadruplé. Ce budget qui était de 355000 euros en 2005 est passé entre 2006 et 2009 à 1,3 millions d’euros avant de connaître une légère baisse en 2010 sans pour autant revenir bien en deçà.

La commune pour rattraper cette mauvaise gestion entre 2005 et 2010 doit combler un passif de 11 millions d’euros. Les contribuables sont priés de mettre la main à la poche car les échos laissent entendre que la taxe d’habitation ainsi que la taxe foncière sur la commune vont flamber et que cette augmentation devrait être votée lors du prochain Conseil municipal.

le 03/02/2012 à 08h42min08s

Laisser un commentaire

Tous les champs sont obligatoires. Mettez une adresse mail valide dans le cas contraire votre commentaire ne sera pas enregistré. Votre mail ne sera pas vu.
Titre : Auteur

E.mail:


heureux lol triste cool confus choc ? colère Message :

Commentaires